*** THÉÂTRE / COMÉDIE ***

Réparer les vivants  

 

Vendredi 5 octobre à 20h30- Théâtre de Sartrouville- durée 1h20

Deux interprètes portés par l’urgence d’un récit traversé par l’espoir et la vie.

Simon Limbres, un jeune homme de 19 ans, est déclaré en état de mort cérébrale à la suite d’un accident de surf. Ses parents acceptent de faire don de ses organes. On suit alors le parcours de son cœur et les étapes d’une transplantation qui bouleverse de nombreuses existences.

Sylvain Maurice adapte le récit vital et magnifique de Maylisde Kerangal, à travers un dispositif scénique spectaculaire : en déséquilibre sur un tapis roulant, Vincent Dissez y raconte cette course contre la montre tissée d’histoires intimes et de pratiques cliniques. Il est accompagné en direct à la guitare et au trombone par le musicien Joachim Latarjet. Les deux interprètes deviennent ainsi les maillons d’une chaîne dont on mesure à chaque instant la fragilité et la force.


La perruche

Samedi 6 octobre à 20h45- Théâtre du Vésinet - durée 1h15

Un couple attend des amis pour dîner. Ces derniers ne viennent pas. S’interrogeant sur les raisons de cette absence, Barbara Schulz et Arié Elmaleh se confrontent l’un à l’autre dans une succession de répliques absurdes et de quiproquos. Un huis-clos dramatiquement conjugal, pour le meilleur et pour le rire.


 Goupil

Jeudi 18 octobre à 19h30- Théâtre de Vésinet- durée 50min- à partir de 6 ans

A travers une réécriture singulière et pleine d’humour du Roman de Renart, les Compagnons de Pierre Ménard proposent de redécouvrir les aventures de Goupil. Les comédiennes jonglent avec les métamorphoses pour devenir loup affamé, renard facétieux, poussin désinvolte. Le résultat est une symphonie théâtrale qui se lit sur les mains, les visages et les corps. En Français et langue des signes.

Dans le cadre du Festival Imago – art et handicap.


Suzy Storck
Vendredi 23 novembre à 20h
- Théâtre de Sartrouville- durée 1h15

Suite à une invitation du Gate Théâtre de Londres, Jean-Pierre Baro crée son premier spectacle en anglais.

D’un texte en forme d’uppercut qui trace le portrait d’une femme ordinaire, Jean-Pierre Baro a tiré un spectacle coup de poing en forme de tragédie moderne. Suzy Storck s’épuise dans un quotidien qui la mine. Entre un mari indifférent et des enfants qu’elle n’est plus sûr d’aimer, quelle place lui reste-t-il pour être heureuse ? A force de silence et de résignation, elle sombre et lorsqu’elle se réveille, le drame est là. Il guette le seuil de la porte, prêt à frapper. Ce spectacle haletant nous propulse dans la tête de Suzy, là où l’orage gronde. L’ombre de Médée n’est pas loin… Assis tout autour de la cuisine familiale, les spectateurs, sidérés, voient la tragédie à l’œuvre. Ils sont loin, pourtant de s’imaginer sa conclusion.


Festen

Vendredi 30 novembre à 20h30- Théâtre de Sartrouville- durée 1h50

Un spectacle événement inspiré du film de Thomas Vinterberg.

 Le spectacle de Cyril Teste s’inscrit entre théâtre et cinéma. D’une maîtrise époustouflante, il raconte, sur un rythme soutenu, une histoire tapie sous le silence mais qu’un jeune homme décide d’exhumer au grand jour. Réunie pour célébrer l’anniversaire d’un patriarche, voici une famille bourgeoise en apparence parfaite. Mais de révélations en règlements de compte, la fête promise tourne court et les secrets qui fusent glacent le sang. Les interprètes sont tendus comme des arcs, proches de l’explosion, habités par un texte dont la puissance est comparable aux œuvres de Strinberg, Ibsen ou Bergman.


La dame de chez Maxim

Mardi 11 décembre à 20h45- Théâtre du Vésinet - durée non communiquée

Que fait la môme Crevette, danseuse du Moulin Rouge, dans le lit respectable Docteur Petypon, au lendemain d’une soirée arrosée chez Maxim ? Découvrez cette comédie de boulevard, pas si classique mais hilarante, dans une version musicale très rock’n’roll !


LiLeLaLoLu

Mercredi 9 janvier à 15h30- Théâtre de Sartrouville- durée 45min

à partir de 3 ans

Entre jeu du corps et manipulation, un instant précieux pour vivre le livre autrement.

Un abat-jour suspendu. Un vieux fauteuil. Une pile de livres. Ils entourent le Père Touff, qui nous reçoit dans son grand manteau bleu. Livre histoire, livre maison, livre cache-cache, livre à sons, livre mou ou à trous. Ils sont tous là, tranquilles et sages, souvent pleins de mystères. Bientôt, la lecture va commencer. Mais le Père Touff n’est pas au bout de ses peines : la souris Cabotine est au travail. Les livres, elle a une façon bien à elle de les lire. Elle les mange, elle les ronge, elle les triture. S’il l’attrape, elle finira séchée, aplatie et servira comme marque-page… Une petite souris bien plate, qui laisse dépasser sa queue hors d’un livre permet de retrouver infailliblement l’endroit où la lecture s’est interrompue.


Kery James & Yannick Landrein

Jeudi 10 janvier à 20h45- Théâtre du Vésinet - durée 1h15

Maître Soulaymaan et Maître Yan, interprétés par Kery James et Yannick Landrein, se retrouvent face à face lors d’un concours de rhétorique. L’État est-il le seul responsable de la situation en banlieue ? Kery James fait le pari de rassembler ces deux France(s) et redonne à chacun ce sentiment d’appartenir à la Nation.

 


J’ai trop peur

Mardi 22 janvier à 19h30- Théâtre du Vésinet - durée 50 min- à partir de 8 ans

« J’ai dix ans et demi. C’est mon dernier été avant la sixième. Et la sixième, tout le monde sait que c’est l’horreur. L’horreur absolue. Alors je suis mal, très mal même, et j’ai peur, trop peur. » Avec finesse, trois comédiennes s’amusent à dédramatiser l’une des plus sérieuses affaire qui soit : l’entrée du collège.


Silence, on tourne !

Vendredi 8 février à 20h45- Théâtre du Vésinetdurée 1h30

Bienvenue sur un plateau de cinéma. On tourne une séquence du mari trompé qui interrompt une représentation pour tuer l’amant de sa femme présent dans la salle. Les réparties s’enchaînent de manière rocambolesque. Après le succès triomphal de Thé à la menthe ou t’es citron ? c’est au tour de Silence, on tourne ! de faire son cinéma.


Kevin Razy

Jeudi 21 février à 20h45- Théâtre du Vésinetdurée 1h15

Kévin Razy fait une mise à jour de la société à travers le prisme de sa vie et puise son humour dans les scènes absurdes du quotidien. A la télévision, sur internet ou sur scène il s’attaque avec justesse aux sujets les plus sensibles qui font trembler la sphère médiatique. Kévin Razy fait partie de ces humoristes émergents et déjà incontournables. On rira de bon cœur.


Où les cœurs s’éprennent  

Vendredi 22 mars à 20h30- Théâtre de Sartrouville- durée 2h

Deux œuvres de Rohmer portées au théâtre, pour une comédie sentimentale aux dialogues ciselés !

Louise n’a qu’un désir : regagner chaque week-end son studio parisien pour profiter du monde sans la présence de son compagnon qui l’attend dans leur appartement. Quant à Delphine, qui aimerait passer de belles vacances et, si possible, trouver un amoureux, elle erre chez les uns et les autres, traînant une solitude plus lourde que sa valise. Ce portrait féminin en deux temps a le charme du cinéma d’Éric Rohmer. Thomas Quillardet a adapté pour le théâtre les scénarios des Nuits de la pleine lune et du Rayon vert. Sur une scène toute blanche, avec un peu d’accessoires, les comédiens donnent corps aux sentiments, des plus légers aux plus intenses. On entend battre leurs cœurs.


Zorba

Mardi 9 avril à 20h45- Théâtre du Vésinet - durée 1h30

Eric Bouvron s’est librement inspiré du roman de Nikos Kazantzakis dans lequel Zorba initie le jeune Nikos aux plaisirs de la vie : la danse, la musique, le vin et au mystère qu’est la Femme. Ce voyage musical vous accueille dans une Crète endurcie et façonnée par des traditions et des coutumes ancestrales.